Accueil > Activités  

LE 4 mai 2014

La Textodictée 2014 ou transcrire un texte S.M.S. en bonne orthographe

UNE EPREUVE ORIGINALE PROPOSEE AUX ELEVES DE 3ème
Avec l’appui de Monsieur Serge Clément, Inspecteur d’Académie

Voir la lettre aux professeurs des collèges.

Cette dictée présente quatre aspects totalement nouveaux.

  • Ce n’est pas un concours individuel.
    Les jeunes s’inscrivent et travaillent et gagnent par équipe de deux.
    L’équipe gagnante reçoit un prix mais fait aussi gagner son CDI.
  • Pas de "dictateur".
    Donc pas de professeur gardien du Temple : le texte est proposé sur une feuille, dans une version "texto" qui leur est familière. Ils doivent en donner une rédaction correcte et pourront discuter en binôme des formes qui leur paraissent justes.
    On brise le cadre scolaire lié à la dictée.
  • Le texte est proposé en code S.M.S.

C’est un long texte narratif (375 mots), difficile, appartenant à l’univers des jeunes d’aujourd’hui, converti en "Texto" par les soins d’une élève de 1ère. Ils doivent revenir au texte "normal".

Voir la feuille d’épreuve.

Dans la grille d’épreuve, le nombre de "." dans chaque case indique la valeur du mot.

Un document pour un bon déroulement de l’épreuve est fourni à l’attention des enseignants.

Voir les consignes de l’épreuve

  • Une correction positive. (à ne pas regarder de suite si vous voulez vous tester)

On ne compte pas les fautes mais les formes justes : Il s’agit de faire le plus de points possible. Le texte est divisé en segments à l’intérieur desquels chaque mot ou groupe de mots, selon sa difficulté, reçoit une valeur en points, comme les lettres au scrabble. Le total, sur 500, se fait dans la colonne de droite.

Testez-vous ! Corrigé à consulter après avoir fait l’épreuve :

Voir le corrigé

Le bilan.

Ce concours a rencontré un indéniable succès. La proposition, appuyée par Monsieur Serge Clément Inspecteur d’Académie, a été bien accueillie par les professeurs de collège et 1400 élèves (700 équipes) ont participé en 2014.

Des niveaux très contrastés.

  • Les résultats des meilleures équipes sont bien supérieurs à nos attentes. Nous avions craint que le texte ne fût trop long et trop difficile. Nous étions dans l’erreur ! A notre grande surprise, 32 équipes ont réussi à dépasser le score de 400/500 ce qui est une performance plus qu’honorable. Rappelons en effet que les mots et les formes rapportaient d’autant plus de points qu’ils étaient plus difficiles : un mot simple comme "table" valait un point, tandis que des mots comme "terrorisée" ou "providentiellement" en rapportaient 3. On ne pouvait donc faire plus de 400 points sans avoir surmonté de nombreuses difficultés.
  • Les quatre meilleures l’emportent avec des scores impressionnants : respectivement 471, 469, 465 et 464. Les suivantes ne sont pas très loin ! On ne peut que féliciter ces jeunes et leurs professeurs !
  • Les performances des autres participants dépassent très souvent les 300 points. Une étude plus précise mettrait probablement en évidence une courbe de Gauss assez régulière. La compétence orthographique des élèves est donc très variable et ne peut être globalisée. Dire qu’ils sont "nuls" est donc totalement faux et caricatural.
  • Des élèves ont manifesté leur surprise de lire un texte de langue soutenue rédigé dans ce code. Pour eux, le texto est du langage oral simplifié. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ils ont une claire conscience des différents niveaux d’expression et de ce qui convient à chacun. Ils ne mélangent pas les codes, comme l’a montré une étude toute récente.

Remise des prix

Elle a eu lieu le 23 avril 2014 dans la salle de réception du Conseil général de la Loire, en présence de diverses personnalités.

Prix sous forme de chèques-cadeau en librairie

Voir le palmarès et prix "textodictée" 2014

Les élèves du collège Albert Schweitzer (Riorges) avant l’épreuve : prix de la médiatisation

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0