Accueil > Activités  

LE 13 février 2016

Visite du "Campus Santé Innovations" et conférence sur l’ostéoporose

La conférence qui nous a réunis le 3 février à la faculté de Médecine s’est déroulée en deux temps :

En première partie notre président Noël PAUL nous a présenté l’organisation du Campus Santé Innovations. Créé pour permettre à Saint Etienne d’améliorer sa visibilité en Rhône Alpes il s’articule autour du soin, de l’enseignement, de la recherche et du développement industriel au service des patients.

Il est constitué de l’Hygée (centre de ressources pour l’information, la prévention et l’éducation sur les cancers), de la Faculté de Médecine, du Centre d’Ingénierie et Santé en lien avec l’Ecole Nationale Supérieure des Mines, de l’Institut Régional de Médecine en Ingénierie du Sport et du Pôle des Technologies Médicales.

En deuxième partie, Laurence Vico-Pouget, directrice du laboratoire INSERM à l’Hôpital Nord, nous a exposé très clairement à l’aide de schémas et de photos ce qu’est le tissu osseux et les problèmes qui s’y rattachent, liés aux sports violents ou à la sédentarité et au vieillissement.

Elle nous montre d’abord que le capital osseux de l’individu est en perpétuelle évolution. Le squelette qui s’est développé au cours de l’enfance et de l’adolescence se stabilise à l’âge adulte puis décline progressivement. Les ostéoclastes, cellules assurant la destruction du tissu osseux et les ostéoblastes cellules qui en assurent sa formation en devenant des ostéocytes à la durée de vie plus longue permettent le renouvellement du squelette (entre dix et quinze ans).

Elle explique que les micro-fractures qui affectent l’os qui travaille et se fatigue sont à l’origine de son remodelage. Le squelette lutte en permanence contre la gravité et encaisse les chocs ce qui génère l’augmentation de la masse osseuse et de la vascularisation.

Au passage, Laurence Vico évoque le problème des spationautes placés dans une situation d’hypo gravité à l’origine d’une perte de masse osseuse des os porteurs.

En ce qui concerne l’ostéoporose, maladie généralement liée à la vieillesse, il s’agit d’une porosité qui s’installe dans le tissu osseux pouvant entraîner tassements vertébraux, fracture du poignet, de l’humérus, de la partie supérieure du fémur (la plus invalidante et la plus coûteuse). Malheureusement, l’ostéodensitométrie aux rayons X faite pour mesurer la densité minérale de l’os et donc sa solidité ne sait pas encore mesurer cette porosité avec exactitude.

En conclusion, Laurence Vico explique

comment lutter ?
En évitant la sédentarité, l’inactivité, et par une pratique mesurée du sport.
Par ordre décroissant, les sports ostéogéniques sont, dit-elle, l’haltérophilie, la gymnastique, la course à pied, le cyclisme (VTT), la natation et enfin la marche.

Quand commencer ?
Le plus tôt possible car la masse osseuse grossit surtout avant la puberté ; le gain de masse osseuse acquis dans la période péri pubertaire est important (+10%) et retarde l’apparition de l’ostéoporose de 13 ans. Chez l’individu âgé la marche qui génère des forces au niveau osseux est bénéfique ; les stimuli vibratoires du corps entier peuvent également prévenir la perte osseuse (intérêt des power plates).

Les qualités pédagogiques de Laurence Vico sont remarquables ; la clarté de ses explications nous a tenus en haleine au-delà du temps prévu. Merci à elle de nous avoir fait partager avec autant de plaisir ses connaissances.

Pour en savoir plus sur le Campus Santé Innovations

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0