Accueil > Activités  

LE 21 octobre 2017

Voyage de l’AMOPA-Loire en Val de Loire du mercredi 30 mai au lundi 4 juin 2018

Pour un nouveau voyage en France selon l’alternance que nous respectons depuis quelques années, l’AMOPA-Loire invite ses membres et ses amis à un parcours dans la vallée de la Loire et les terres voisines qui relevèrent jadis des provinces de Touraine, d’Anjou et de Poitou et qui recèlent des richesses de toute sorte : la Loire elle-même, le plus irrégulier et le plus pittoresque de nos grands fleuves, les falaises de craie blanche, le fameux tuffeau que l’on retrouve aux murs des maisons, des châteaux et des églises sous des toits d’ardoise angevine, les vastes espaces souterrains créés par l’exploitation du tuffeau ou d’un autre calcaire, le falun, et les aménagements troglodytiques des hommes qui y ont installé leurs maisons d’habitation ou leurs activités, de la cave vinicole ou de la champignonnière au restaurant et à la scénographie du "mystère des faluns" ; de belles demeures historiques moins connues que d’autres mais offrant souvent des ressources étonnantes tels Montreuil-Bellay où Philippe-Auguste et saint Louis vinrent tenir leur cour ou Le Plessis Bourré où Jacques Demy tourna "Peau d’Âne" ; du mobilier richement reconstitué en particulier au château de Langeais ; une grande abbaye, Fontevraud, parvenue jusqu’à nous malgré toutes les péripéties qu’elle a connues, une modeste chapelle à Champigny-sur-Veude épargnée lors de la destruction du château dont elle relevait et conservant de superbes vitraux Renaissance retraçant, entre autres, de grandes étapes de la vie de saint Louis, ou encore la célèbre tapisserie de l’Apocalypse conservée au château d’Angers, illustrant sur plus de 100 m les visions attribuées souvent à saint Jean lors de son exil à Patmos ; et de façon plus générale, richesse historique de cette région fréquentée et habitée par les rois et les grands seigneurs, surtout du XIIIe au XVIe siècle et qui vit aussi des acteurs plus modestes faire notre histoire, une région qui maintient la grande tradition de l’art équestre avec le Cadre Noir de Saumur, une région qui met en valeur des pages de notre "roman national" dans le grand parc du Puy du Fou et dans la fameuse cinescénie, et une région enfin où se sont figées les formes voulues il y a trois siècles par le cardinal de Richelieu lorsqu’il fit construire la petite ville qui porte son nom en lieu et place du domaine de ses ancêtres.

Mercredi 30 mai

  • En matinée autoroute vers la Touraine (480 km) pour arriver à l’heure du déjeuner.
  • Visite guidée du château de Langeais, château de la fin du Moyen Age dans son état actuel, qui vit jadis le mariage de Charles VIII et d’Anne de Bretagne, et qui, après maintes péripéties fut restauré et richement meublé par Jacques Siegfried qui le donna à l’Institut de France en 1904.
  • Route vers Montreuil Bellay et l’hôtel Logis de France "Le Relais du Bellay".
  • Cocktail de bienvenue.
Chateau de Langeais sur http://www.touraineloirevalley.com

Jeudi 31 mai

  • Le matin : Présentation publique près de Saumur des Ecuyers de l’Ecole nationale d’équitation du Cadre Noir qui chevauchent de beaux spécimens de la plus noble conquête de l’homme…
  • Déjeuner au caveau troglodytique de Doué-la-Fontaine avec fouées et galipettes, ces fouées (ou fouaces) qui furent jadis à l’origine de la terrible guerre picrocholine entre les troupes de Grandgousier et celles du roi Picrochole.
  • En après-midi, visite guidée des caves troglodytiques des Perrières où le "Mystère des Faluns" transporte les visiteurs quelque 10 millions d’années en arrière dans l’univers sous-marin de la mer des faluns…
  • Visite guidée d’une champignonnière au Puy-Notre-Dame.
LE CAVEAU, DOUÉ-EN-ANJOU

Vendredi 1e juin

  • En matinée : route vers Angers et visite guidée du château du Plessis-Bourré : Jean Bourré, trésorier de Louis XI acquit le domaine du Plessis-le-Vent et fit construire ce château dont les grosses tours se mirent dans le lac formé par les larges douves et cachent une belle demeure de plaisance dont le plafond de la salle des gardes fait la célébrité.
  • Déjeuner à Angers
  • En après-midi, visite guidée du château d’Angers, puissante forteresse féodale élevée par saint Louis et du pavillon de la Tapisserie de l’Apocalypse (104m sur les 140m originels en divers tableaux) conservée à la température constante de 12°c brrr !
Tapisserie de l’Apocalypse

Samedi 2 juin

Le Puy-du-Fou, journée entière avec deux repas sur place.

  • En journée, les villages de jadis avec des artisans d’art, les différents spectacles d’une demi-heure ; plus d’une douzaine… par exemple, "le bal des oiseaux fantômes", "le signe du triomphe" dans une arène gallo-romaine avec vilain magistrat romain, vrais lions amateurs de chrétiens, course de chars à la Ben Hur, "les Vikings" aux effets spéciaux impressionnants etc.
  • Le soir : la Cinéscénie : 2400 acteurs bénévoles (sur un effectif de 3800) content pendant une heure quarante l’histoire de la Vendée sur une scène de 23 hectares aux 14000 spectateurs répartis sur les gradins face au château du Puy du Fou, avant le feu d’artifice final.
La Cinéscénie | Spectacle Nocturne Puy du Fou

Dimanche 3 juin

  • En matinée, visite guidée sur place du château de Montreuil-Bellay, forteresse médiévale élevée par le comte d’Anjou Foulque Nerra et confiée à son vassal Giraud Berlay (le nom est devenu Bellay) et ses descendants, fidèles des rois de France. Philippe-Auguste en renforça les défenses. Sous ses propriétaires successifs il fut remanié et embelli avec un "château neuf" à la fin du Moyen Age. Il conserve le souvenir de maintes pages d’histoire.
  • Déjeuner
  • En après-midi, visite guidée de l’abbaye de Fontevraud, création de Robert d’Arbrissel en 1101, originale par le choix de la "réunion/séparation" de moines et moniales sous la direction unique d’une abbesse, par la protection que lui accordèrent les comtes d’Anjou (dont Henri II Plantagenêt et son épouse, Aliénor d’Aquitaine) puis la maison de Bourbon, et enfin par son succès rapide qui en fit un "chef d’ordre", l’abbaye-mère d’un vaste regroupement de prieurés obéissant à la même règle.
  • Retour par Candes Saint Martin, un des "plus beaux villages de France"
Château de Montreuil-Bellay

Lundi 4 juin

  • En matinée, départ vers Champigny-sur-Veude dont le château des Bourbons-Montpensier ne garde que ses communs mais dont il reste une "sainte chapelle", l’une des sept conservées dans le pays, qui abrite de très beaux vitraux de la Renaissance.
  • Déjeuner à Richelieu et coup d’œil sur la ville créée en 1631-42 à l’initiative du cardinal à partir du village qui a donné le nom de sa famille, témoignage d’urbanisme heureusement conservé alors que le magnifique château du cardinal a fini comme carrière de pierres…
  • Autoroute vers Saint-Étienne
Richelieu

  • Transport en autocar de grand tourisme
  • Cinq nuits à l’hôtel « Le Relais du Bellay » *** au pied du château de Montreuil-Bellay
  • Pension complète du déjeuner du premier jour au déjeuner du sixième jour, vin aux repas et café à midi
  • Accompagnateur du deuxième au cinquième jour
  • Programme d’excursions et visites avec droits d’entrée compris visites guidées des principaux sites
  • Prix : 930€ par personne en chambre double ou twin.
  • Supplément 100€ pour chambre individuelle

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0