Accueil > Activités  

LE 13 décembre 2015

Voyage de l’Amopa-Loire au Pays Basque du lundi 13 juin au dimanche 19 juin 2016

L’expression "Pays basque", désigne sept "provinces historiques", trois en France et quatre en Espagne, séparées par la Bidassoa et les cols pyrénéens. Les trois provinces françaises, le Labourd, la Basse Navarre et la Soule, ont formé avec le Béarn depuis 1790, un département des Basses-Pyrénées devenues Pyrénées-Atlantiques et si Pau, ville béarnaise en est le chef-lieu, Bayonne est la ville principale du Pays basque français (ou "Pays basque du nord"). De l’autre côté de la frontière, le Guipuzcoa dont Saint-Sebastien est la capitale appartient avec la Biscaye et l’Alava à la communauté autonome de l’Euskadi tandis que la Navarre avec Pampelune forme une communauté "forale" particulière (bénéficiant de l’autonomie dans le respect de ses libertés anciennes, les "fueros" (fors).

Le Pays basque, au-delà de ces données géographiques et administratives, ce sont surtout des racines ethniques et linguistiques communes et plus ou moins assumées selon les provinces et les brassages de population ; ce sont aussi des activités et des genres de vie souvent semblables, inscrits dans les conditions naturelles et historiques, entre mer et montagne ; et même si une histoire politico-militaire complexe a le plus souvent séparé les diverses provinces bascophones, il reste une culture populaire originale, riche de l’attachement à la langue et aux traditions régionales, qui alimente un fort sentiment identitaire, d’ailleurs souvent compatible avec d’autres identités.

Le Pays basque, c’est aussi l’une des plus belles régions de France et d’Espagne, qui a su attirer le tourisme naissant dès le milieu du XIXe siècle ; un tourisme d’abord très élitiste, lorsque le couple impérial français "lança" le petit port de pêche de Biarritz et en fit une station recherchée de la "haute société" de ce temps, bientôt imitée de l’autre côté de la frontière par Saint-Sébastien, mais un tourisme dont la clientèle s’est fort élargie aux XXe et XXIe siècles tant la clientèle des séjours en bord de mer ou dans l’arrière-pays que celle des voyages de découverte… comme celui que nous proposons ici.

Si les grandes plages de sable séduisent les amateurs de bains de mer et de soleil, les côtes rocheuses où d’énormes vagues se brisent sur les falaises dans un fracas assourdissant, fascinent les visiteurs et la mode du "surf" en renforce encore l’attrait. Les villes du littoral qui furent d’abord des ports de pêche ou des places fortes frontalières, la plupart peu gagnées par l’industrialisation, attirent le visiteur vers leurs centres historiques, leurs ports anciens et leurs fronts de mer. Les campagnes de l’arrière-pays de plaines et collines du Labourd que la Rhune domine de ses 900 mètres déploient de pittoresques villages aux maisons à colombage souvent blanches et rouges, des églises à galeries de bois et riches retables, et près d’elles, les indispensables frontons pour les joueurs de pelote.. Enfin la montagne pyrénéenne domine l’ensemble, abondamment boisée, coupée de vallées encaissées comme celles des Aldudes, ou du Baztan qui conduisent au plus profond du Pays basque comme dans ce Pays Quint où les frontières des Etats se noient dans le maquis des anciens usages irréductibles au rationalisme jacobin.

1er jour : Départ tôt le matin pour Clermont Ferrand (arrêt petit déjeuner sur une aire d’autoroute)), puis Brive-la-Gaillarde, Périgueux (déjeuner au restaurant), Bordeaux, Bayonne et Anglet. Installation à l’hôtel***, apéritif de bienvenue, dîner .

2e jour : Les villes côtières du Pays basque français.
Visite guidée de Bayonne, de son centre historique, de sa cathédrale, des rues à arcades, des berges de la Nive … puis poursuite vers Biarritz et déjeuner au restaurant. Après le repas, visite en petit train touristique d’une de nos plus belles stations balnéaires. Vue panoramique depuis le phare, promenade vers le rocher de la Vierge et le port des pêcheurs. Enfin, Saint-Jean-de-Luz, port de pêche, ville historique dont l’église conserve le souvenir du mariage de Louis XIV et de l’infante Marie-Thérèse, et aujourd’hui, ville touristique. Embarquement pour une promenade en mer et une vue panoramique sur la côte basque.

3e jour : La Rhune et l’arrière-Pays.
Départ vers Ascain où Pierre Loti écrivant Ramuntcho donna des lettres de noblesse aux traditions, à la pelote basque et … à la contrebande. Montée à la Rhune en petit train à crémaillère, parmi les petits chevaux (mi- sauvages) appelés pottocks et les moutons de race manech à tête noire ou rousse. Du sommet, vue remarquable sur le Pays basque côtier et montagnard. Route vers Sare et déjeuner. Visite de cette petite ville et de la maison Ortillopitz, comme exemple de maison basque ancienne. Route vers Ainhoa pour un arrêt dans l’un des plus beaux villages de France et retour à l’hôtel.

4e jour : Sur les traces des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Départ vers Saint-Jean-Pied-de-Port, étape avant le franchissement de la montagne pour les pèlerins arrivant par les routes de Tours, de Vézelay ou du Puy qu’Aymeri Picaud décrivit vers 1140 dans son "guide du pèlerin". Continuation par le col de Roncevaux (mais où donc l’arrière-garde de Charlemagne fut-elle massacrée ?) Et petit arrêt à la collégiale qui accueille aujourd’hui encore les pèlerins. Route vers Pampelune et déjeuner ; visite de la ville de Pampelune, de ses quartiers médiévaux, de sa cathédrale. Retour à l’hôtel. Itinéraire selon l’horaire.

5e jour : La côte espagnole du Guipuzcoa.
Route vers Hendaye et passage de la Bidassoa vers Fontarabie (Hondarribia) ancienne ville fortifiée gardant l’entrée du royaume d’Espagne depuis Charles Quint. Visite du quartier historique et du port de pêche. Montée à Notre Dame de Guadalupe sur le mont Jaizkibel pour une vue exceptionnelle. Route vers Saint-Sébastien. (San Sebastian ou Donastia), capitale de la province de Guipuzcoa et station balnéaire la plus chic d’Espagne mais aussi ville industrielle. Déjeuner dans une cidrerie. L’après-midi, promenade le long de la baie et du port des pêcheurs, visite de la vieille ville et de ses bars à tapas. Retour à l’hôtel.

6e jour : La vallée pyrénéenne des Aldudes.
Départ vers Espelette, "le pays du piment" et là encore, l’un des plus beaux villages de France, puis Saint-Etienne-de-Baiorry et enfin la vallée des Aldudes. Arrêt chez Pierre Oteiza qui a relancé l’élevage du porc basque. Promenade pour les plus alertes sur le sentier de découverte de cet élevage (prévoir de bonnes chaussures) et déjeuner "typique" sur place. Retour vers Cambo-les-Bains. Coup d’œil sur cette station thermale et visite d’une chocolaterie (avec dégustation finale) dans cette région basque par laquelle le chocolat, arrivé en Espagne sur les bateaux des conquistadors fut introduit en France.

7e jour : Retour à Saint-Etienne avec arrêt pour le déjeuner.

NB : L’ordre des visites peut être modifié si nécessaire.

Ce voyage de 7 jours préparé avec l’entreprise Just se fera en autocar de grand tourisme classe Privilège (42 places) et en pension complète du petit déjeuner du premier jour au déjeuner du septième jour avec les boissons aux repas, et un guide accompagnateur sera présent du deuxième au sixième jour..

Il est proposé pour un groupe de 25 personnes au moins, au prix de 1115€ en chambre double, et avec un supplément de 156€ pour chambre individuelle, et réduction éventuelle si l’effectif atteint 34 personnes.
Les assurances assistance rapatriement APRIL et annulation Multirisques sont comprises dans le prix du voyage.

Une carte d’identité ou un passeport en cours de validité sont nécessaires.

Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès maintenant et jusqu’au 20 janvier 2016, date prévue pour la confirmation du voyage.

Utiliser le bulletin à découper ci-dessous et joindre un premier chèque de 500€ par personne (le chèque sera débité le 9 février). Le solde sera versé avant le 1er avril (le chèque correspondant sera débité le 15 avril)

bulletin d’inscription

Pour tout renseignement complémentaire : Jean-Claude Narcisse

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0