Visite virtuelle d'entreprise

La gestion des déchets

A. Objectif

Cette unité pédagogique a pour objectif de donner aux élèves ingénieurs les bases de la gestion et du traitement des rejets aqueux et solides. A l'issue de ce cours, ils doivent :

- être capable de donner la typologie d'un déchet

- être capable de proposer une méthode de gestion des rejets

- savoir identifier les filières externes de traitement des rejets liquides et solides les plus adaptées

B. Descriptif de l'unité

Voir développé du cours ci-dessous

C. Méthodes et moyens pédagogiques

Cours 100%

D. Nombre d'heures/crédits

3h

E. Mode d'évaluation

QCM 15 minutes

I- Généralités

RappelPolitique déchets du grenelle de l'environnement
  • Traduite dans le plan d'actions sur les déchets publié par le Ministère du DD en sept 2009

  • Objectif : poursuivre et amplifier le découpage entre croissance et production des déchets

  • Crédits octroyés à la mise en œuvre du plan :

    • 55 M€ en 2008

    • 259 M€ en 2011

MéthodePlan d'actions du grenelle 2009 - 2012
  • Priorité à la réduction à la source

  • Développement de la réutilisation et du recyclage

  • Extension de la responsabilité des producteurs

  • Réduction de l'incinération et du stockage

AttentionObjectifs en chiffres
  • Réduire de 7% la production d'ordures ménagères (OM) et assimilés par hab sur les 5 premières années

  • Porter le taux de recyclage matière et organique des déchets ménagers et assimilés à 35 % en 2012 et 45 % en 2015.

  • Taux fixé à 75% dès 2012 pour les déchets d'entreprises et pour les emballages ménagers

  • Diminuer de 15% d'ici 2012 les quantités partant à l'incinération ou au stockage

II - Typologie et caractéristiques des déchets

Typologie des déchets

DéfinitionLes déchets peuvent être classés selon différentes catégories

Par leur nature physique : Solides, Liquides, Gazeux

Par leur nature chimique : organique, minérale, mélange

Par leur origine : Urbains (OM + municipalités), Industriels, Agricoles

« Cette distinction est importante car elle se traduit par une répartition des responsabilités au niveau réglementaire. La gestion des Urbains revient aux communes alors que les Industriels sont gérés par le producteur. »

Par la nature du danger qu'il peut occasionner : Déchets inertes, Déchets banals ou non dangereux, Déchets dangereux

RemarqueDéchets ménagers vs déchets d'entreprise

Le déchet ménager est produit par une activité non professionnelle au domicile.

Le déchet d'entreprise est non ménager et issu activité professionnelle ou hors domicile quelle qu'elle soit.

Le sens du mot « entreprise » doit être compris comme incluant:

  • Les activités tertiaires (services, transports...)

  • Les très petites entreprises : artisans, commerçants et profession libérale,

  • Le secteur privé et public (administration, armée, enseignement, police...)

FondamentalDéchets ménagers et assimilés

L'élimination est assurée par les communes ou établissements publics de coopération intercommunale.

Les déchets ménagers comprennent :

- Ordures ménagères : OM

- Déchets volumineux ou « encombrants »

- Déblais et gravats produits par les ménages

- Déchets ménagers spéciaux

- Déchets végétaux

- Déchets de l'automobile

Les déchets assimilés aux déchets ménagers comprennent :

- Déchets des espaces ou établissements publics

- Déchets artisanaux ou commerciaux

- Déchets assimilables aux ordures ménagères (DIB)

Déchets industriels

Déchets industriels dangereux : DID – DD
Remarque

Établir qu'un déchet est spécial est important sur le plan pratique car c'est ce qui détermine s'il est nécessaire d'entreprendre un traitement particulier et coûteux ou bien si l'on peut se contenter de traiter le déchet dans une installation réservée aux OM ou DIB ou même aux déchets inertes.

Déchets industriels banals (DIB) ou déchets non dangereux (DND)
Définition
  • ni inertes (directive européenne du 26/04/99),

  • ni dangereux (art.R541-8 du Code de l'Environnement)

  • admissibles en installation de stockage des déchets non dangereux de classe 2

  • générés par les industries, commerces, services, etc.

    • professions libérales, artisans, PME, etc.

    • agro-alimentaire, mécanique, transport, etc.

Exemple
  • Emballages usagés : palettes, caisses, housses, etc.

  • Déchets de production : chutes, rebuts, découpes, sciures, etc.

  • Des produits usagés : Papiers, invendus, équipements hors service, etc.

« ...même composition que les déchets ménagers mais proportions différentes. »

  • Déchets non dangereux assimilés aux déchets ménagers

RemarqueIls peuvent se retrouver sous différentes formes physiques

solide (ex : verre); pâteux (ex : boue); liquide (ex : huile alimentaire)

RemarqueDifférentes natures chimiques

Organiques (ex : bois, plastiques, tissus), métalliques (ex : ferrailles)

  • En mélange dans une même benne

  • Fractions triées : palettes bois, fûts métalliques, chutes PVC, etc.

Déchets inertes
Complément

Constitution : déblais et gravats

Ne doivent pas être mélangés avec d'autres déchets

Régis notamment par une circulaire du 15 février 2000.

Déchet ultime
Définition

« Est ultime ... un déchet, résultant ou non du traitement d'un déchet, qui n'est plus susceptible d'être traité dans les conditions techniques et économiques du moment, notamment par extraction de la part valorisable ou par réduction de son caractère polluant ou dangereux »

Complément
  • La définition souligne le caractère relatif du déchet. La définition précise du déchet ultime sera fonction des conditions locales : cirulaire du 28 avril 2001 sur les PDED

  • Au 1er juillet 2002, seuls les déchets ultimes devaient être admis en centres de stockage.

  • Le déchet ultime est propre à chaque périmètre d'élimination et découle directement du contenu et des objectifs du plan d'élimination proposé pour chaque périmètre. Ainsi, le déchet ultime ne peut être défini systématiquement comme correspondant aux seuls résidus d'incinération.

  • Le déchet ultime pouvant être mis en décharge au-delà de juillet 2002 se définit comme la fraction non "récupérable" des déchets et non comme le seul résidu de l'incinération.

  • Le déchet ultime évolue selon les progrès de la connaissance : des procédés fiables existent aujourd'hui comme l'incinération, la neutralisation, la séparation de phase, la solidification. Le déchet ultime de demain ne sera pas le même que celui d'aujourd'hui.

Fondamental

Ainsi le déchet ultime est essentiellement solide, minéral, il a un potentiel polluant constitué de métaux lourds peu mobilisables, peu réactifs, très peu évolutifs, très peu solubles. Il doit être stabilisé à court terme (critères d'acceptation après stabilisation selon l'arrêté du 18 dec. 1992)

III- Systèmes d'identification et Nomenclatures

Identification

Nomenclature

Définition

C'est dans l'annexe II de l'article R541-8 du code de l'environnement que l'on retrouve la nomenclature des déchets. Elle est structurée en 20 familles, 120 regroupements intermédiaires et 645 désignations de déchets.

Nomenclature des déchets
Nomenclature des déchets[Zoom...]

Annexe II de l'Article R541-8 du code de l'environnement

IV - La gestion des déchets

Fondamental5 stratégies de gestion des rejets ont été définies
5 stratégies de gestion des rejets ont été définies
5 stratégies de gestion des rejets ont été définies[Zoom...]
RappelQu'est ce qu'un traitement interne et un traitement externe des déchets ?

Le traitement interne est mis en œuvre directement chez le producteur de déchets. Il peut concerner des procédés de destruction/ élimination ou de valorisation Le traitement externe se fait par recours à une entreprise spécialisée dans un centre agréé de traitement/élimination ou de valorisation

Remarques : Le traitement interne est quelquefois difficile a gérer pour les PME car il nécessite des compétences que les PME ne possèdent pas forcément. Cela engendre de mauvais fonctionnement et des pollutions pouvant être chroniques qui pourrait être évitées par un recours à un traitement externe.

Dans les grandes entreprises, le traitement interne peut être assimilé à un traitement externe compte tenu de la quantité des déchets à traiter et de la provenance qui peut être des fois des installations éloignées.

MéthodeUne des solutions méthodologiques qui peut être utilisée pour la gestion des déchets est l'étude déchet

Elle est définie par la Circulaire du 28 décembre 1990

Objectifs : inciter les industriels à

- limiter leur production de déchets,

- limiter la toxicité des rejets produits,

- encourager la valorisation et le traitement des déchets,

- n'envoyer en décharge que les déchets ultimes.

Contenu de l'étude :

  1. Une description de la situation existante en matière de gestion des rejets,

  1. Une étude technico-économique des solutions alternatives pour diminuer les flux et la nocivité résiduelle des déchets,

  1. Une présentation et une justification des filières retenues pour l'élimination des déchets.

SimulationLe choix finale de la solution alternative de gestion des déchets

Le choix finale de la solution alternative de gestion des déchets se fait en fonction des niveaux d'élimination des rejets

En effet, à chaque déchet est associé un niveau de gestion et l'objectif est de remonter de 1, 2 ou 3 niveaux.

Les niveaux d'évaluation sont :

Niveau 0 : réduction à la source de la quantité et de la toxicité des déchets produits

Niveau 1 : recyclage ou valorisation des sous-produits de fabrication

Niveau 2 : traitement ou prétraitement des déchets

Niveau 3 : mise en décharge ou enfouissement en site profond

ComplémentLes filières

Les stratégies de traitement (Valorisation, éco-compatibilite et stockage) sont mises en œuvre de façon concrète à travers ce qu'on appelle des filières de traitement. Une filière étant un enchaînement d'opérations à mettre en œuvre pour aboutir au résultat souhaité.

Filières déchets
Filières déchets[Zoom...]
ExempleExemples d'application de filières
Exemples filières déchets
Exemples filières déchets[Zoom...]
AccueilImprimerRessourcesLa réglementation des déchets (Page Précédente)Quizz Déchets (Page Suivante) Valérie LAFOREST, Valerie.LAFOREST@emse.fr Réalisé avec SCENARI