LA CEMENTATION MAGNETIQUE

Le lit fluidisé est soumis à un champ magnétique externe pulsé qui confère aux particules une vitesse qui augmente le nombre et la force des collisions. La réaction est donc plus rapide et le cément se détache facilement pour être récupéré par filtration. Le système complet est proposé pour des débits de 2,5 à 25m3/h. Les investissements correspondants s'élèvent de 1 à 3 millions de francs.

Utilisé en déchromatation dans les industries de traitement de surface, ce procédé génère des solutions contenant des ions Cr3+ et Fe3+ qui sont dirigés vers une unité de précipitation (hydroxydes), séparés par filtration puis par séchage. Les boues à 30 % de siccité minimum sont dirigées vers les décharges.

On peut citer comme exemple de réalisation la réduction du Cr6+ en Cr3+ : les concentrations utilisées varient de 1 à 3 g/l de Cr6+ à l'entrée du réacteur, de diamètre 75 à 200 mm, et le débit varie entre 1 et 13 m3/h. A la sortie du réacteur, la concentration en Cr6+ est inférieure à 0,05 ppm, ce qui correspond à un rendement proche de 100 %. Un autre exemple est l'élimination du cuivre dans un effluent liquide : avec une concentration initiale de 3 g/l de Cu2+ de pH 2,5, un réacteur de 250 mm de diamètre et 3 m de hauteur (actif), et un débit de 20 m3/h, le rendement est de 70 à 80 % par mètre de réacteur.