Distillation continue

Les déchets concernés par ce traitement

Liste des déchets traités

Les déchets qui sont traités par cette technique sont les suivants :

Secteurs industriels générateurs de ces déchets

Les différents déchets énumérés dans le paragraphe précédent peuvent être produits principalement dans les industries suivantes :

Principe

Principe général de la distillation

La distillation consiste à séparer des liquides dont la température d'ébullition sont différentes. L'appareillage vraiment spécifique de la distillation est une colonne verticale appelée colonne à distiller. Celle-ci est garnie (plateaux ou garnitures diverses) qui permettent un contact intime entre les phases vapeur et le liquide qui y circule. Dans cette colonne, il y a équilibre thermodynamique entre les deux phases, en fonction de la température et des compositions respectives.

On chauffe le mélange et suivant les températures d'ébullition des différents produits, le produit dont la température d'ébullition est la plus faible est évacué en haut de la colonne, alors que les autres restent dans la partie basse du système. Le chauffage est appliqué en bas de la colonne (bouilleur).

Principe de la distillation continue

En distillation continue, le système est en équilibre massique et thermique permanent. Le mélange à traiter est introduit sur le plateau d'alimentation de la colonne.

Les composés les plus volatils se vaporisent à partir du liquide contenu dans la colonne et atteignent un plateau supérieur.

En montant, les vapeurs s'enrichissent en composés volatils. La phase vapeur ainsi enrichie est collectée en haut de la colonne, puis condensée pour fournir un distillat léger.

La phase liquide tombe en cascade vers le bas, s'enrichit en éléments lourds et perd ses éléments légers.

Plus le nombre de plateaux ou la hauteur de la colonne est important, meilleure est la séparation. Le but étant de trouver un compromis entre le rendement et le coût de l'opération.

Il est très difficile de donner une estimation du coût de ce procédé du fait de la variété des produits traités. Il faut noter qu'avec cette technique il est difficile de séparer des produits dont l'écart de températures d'ébullition est inférieur à 1 degré, ainsi que des produits donnant un mélange azéotrope.

En ce qui concerne les rejets générés par ce procédé, la partie non récupérable est généralement incinérée dans un centre de traitement cependant dans le cas où elle est fortement aqueuse, elle est envoyée dans un réseau de traitement biologique.

Cette technique est utilisée par exemple dans un usine de fabrication du caoutchouc "butyle". Les eaux de lavage et les condensats qui sont traitées, sont chargées en alcool butylique tertiaire. La distillation permet de récupérer 350 tonnes de cet alcool par an.